Conseils utiles

Infos conducteurs

Publié

Ci-dessous quelques infos nécessaires pour nos adhérents conducteurs :

Après la limitation à 80 km/h, de nouvelles mesures risquent de vous déplaire : vidéo-verbalisation, radars ultra-modernes, sanctions plus lourdes … Voici un guide pour éviter les amendes salées, qui laissent un goût amer.
La chasse aux véhicules non assurés a commencé !

Pour circuler avec votre véhicule, vous devez obligatoirement avoir une assurance qui garantit au minimum la responsabilité civile. Sans elle, vous êtes en défaut d’assurance et vous risquez une amende forfaitaire de 500 euros.

Les risques de vous faire verbaliser sans assurance sont beaucoup plus grands : les forces de l’ordre ont maintenant accès au FVA (Fichier des Véhicules Assurés) qui leur permet de savoir en 3 clics si vous êtes ou non couvert par une assurance.

Grâce à ce fichier, plus besoin de vérifier vos papiers, ni d’interpeller le véhicule ! La caméra ou l’agent peut vous verbaliser à distance, alors méfiance, Colombo vous surveille…
Gare à la vidéo-verbalisation : 18 infractions concernées

Les infractions relevables à distance ou par vidéo-verbalisation sont de plus en plus nombreuses ! En 2016, 11 infractions étaient concernées. Depuis le 1er janvier 2019, 7 nouvelles infractions s’ajoutent à la liste :

  • Conduite avec un dispositif auditif susceptible d’émettre du son,
  • Le non-respect de l’usage des voies vertes et d’aires piétonnes,
  • Le sens de circulation et les manœuvres interdites,
  • L’engagement dans une intersection, alors que vous risquez de paralyser la circulation,
  • Le défaut de priorité aux piétons,
  • Le défaut de plaques d’immatriculation,
  • Le défaut d’assurance.

Redoublez d’attention sur les routes : ces infractions peuvent être sanctionnées par des caméras de vidéo-surveillance bien cachées, beaucoup plus discrètes qu’une voiture de police.
6 points pour un refus de priorité aux piétons

Attention, car depuis le 1er janvier 2019, vous pouvez perdre 6 points, si vous refusez la priorité à un piéton. Ce sont 2 points de plus que l’année précédente, mais toujours 135 euros d’amende.

Ajoutez à cela le fait que cette infraction est désormais relevable à distance, par une caméra cachée dans du mobilier urbain, d’où l’exemple parfait de l’infraction à ne pas commettre !
4700 radars fin 2019 😱

Fin 2019, le parc de radars français comptait 4700 appareils, contre 1615 en 2009, soit une augmentation de 191% en 10 ans ! De quoi augmenter les recettes de l’Etat, mais aussi le risque de se prendre un PV.

Voici un aperçu de toutes les nouveautés qui arrivent sur nos routes :

Types de radars Comment ça marche ? Nombre déployés
Radars tourelles – Contrôlent les excès de vitesse, les feux grillés et les passages à niveau (et plus d’infractions en 2020)
– Peut contrôler jusqu’à 130 véhicule en même temps sur
5 files
– Souvent des leurres : 1 cabine sur 4 est fonctionnelle
400
Voitures radars mobiles – 160 seront conduites par des prestataires privés
– Le prestataire n’aura aucune information sur les voitures flashées
– Le véhicule n’est pas intercepté
– Objectif : libérer du temps aux agents
500
Radars discriminants – Cabines fixes qui distinguent les véhicules légers des poids lourds
– Nouvelle fonctionnalité : “double face” permet de contrôler de face et de dos (plaque et visage)
600
Radars mobiles – Dispositifs embarqués dans des voitures banalisées mais le contrôle s’effectue à l’arrêt 501


15 villes souhaitent adopter la circulation restreinte

15 villes ont décidé de s’y mettre depuis 2019 : elles veulent créer des Zones à Faible Emission (ZFE), dans lesquelles la circulation des véhicules, trop polluants, sera soit interdite, soit autorisée, selon certains créneaux ou en fonction des pics de pollution.

Notez que ces véhicules sont identifiables grâce à la vignette Crit’Air et qu’il revient aux élus locaux de définir le périmètre des ZFE, ainsi que leurs modalités.

Votre ville fait-elle partie de la liste ? Les villes concernées sont le Grand Paris (avec ses 130 communes), Grenoble et sa banlieue, mais aussi Marseille, Nice, Aix, Lyon, Toulouse, Strasbourg, Reims, Rouen, Clermont-Ferrand, Montpellier et Toulon.

Notre dernier conseil : évitez à tout prix le téléphone au volant ! C’est extrêmement dangereux et vous risquez jusqu’à 6 mois de suspension de permis, si vous commettez une autre infraction en même temps. Ça y est, vous savez tout pour ne pas vous faire arrêter par les services de Gendarmerie et de Police en 2020.

On compte sur vous pour être prudent sur les routes !