Conseils utiles

Bientôt 200 radars embarqués dans des voitures privées

Publié

La très discrète arme de la Sécurité routière

Ces voitures banalisées, conduites par des chauffeurs privés, sont en cours de déploiement. Un arsenal redoutable capable de relever les excès de vitesse, sans même que les automobilistes ne s’en rendent compte.

Elles se mêlent au trafic comme d’innocentes berlines. Mieux vaut pourtant se méfier de ces Renault Mégane, Peugeot 308 et autre Dacia Sandero : elles sont redoutables. À leur bord, un équipement très sophistiqué avec un radar automatique, capable de relever en toute discrétion les excès de vitesse des véhicules qui croisent son chemin. Au volant, un simple chauffeur, dont l’unique mission est de sillonner plusieurs centaines de km par jour.

En confiant le volant de ces engins « verbalisateurs » à des conducteurs privés plutôt qu’aux forces de l’ordre, la Sécurité routière poursuit un double objectif : permettre aux gendarmes et policiers de se consacrer à d’autres missions comme les contrôles d’alcoolémie ou l’usage du téléphone au volant. Mais aussi,  alors que les cabines de radars fixes sont de plus en plus souvent vandalisées, instiller dans la tête de chaque conducteur la crainte de pouvoir être verbalisé n’importe où et n’importe quand…